1 An déjà







Quelle joie les amis, "Laure d’Arles" fête ses 1 an !

Une année riche de rencontres, de découvertes et de partages.


Je profite de cette date anniversaire très particulière pour me présenter et me dévoiler.

c’est un exercice que je maîtrise mal, je ne l'ai jamais fait sur le blog où je préfère mettre les artistes, les talents du pays d'Arles et d'ailleurs en lumière.

Cela m’arrange d’avancer masquée, avec une identité virtuelle comme avatar.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous en dire un peu plus sur l’histoire et la naissance de Laure d’Arles.


Après une expérience de quelques années avec le Blog «2 filles à suivre», je me suis mise à rechercher un média, un format, une idée qui m’en différencierait.


Je tombe sur un article «podcasts» dans le magazine "ELLE" ce jour-là c’est la révélation. Je me renseigne, en écoute plusieurs sur des thèmes variés. Je suis excitée et motivée par ce nouveau projet, qui m'enchante.

Ma fille Charlotte qui fait de superbes photos et vidéos, le baptise « Bla-Bla d’Arles »

il n’existe pas encore, mais il porte déjà un nom.

Je n’ai aucune idée des moyens techniques qu'il me faudra pour que cette réalisation voit le jour.

Qu’importe, ce sera mon challenge; un moyen de communiquer et d’échanger dans des lieux emblématiques d'Arles ou ailleurs choisis par mes invités.

Laure d’Arles sera visuel, auditif et surtout bienveillant . On y trouvera des articles sur les expositions du moment, restaurants aux mille saveurs, boutiques aux concepts originaux, galeries présentant des artistes plus talentueux les uns que les autres. Ce sera une vitrine.

J'ai beaucoup d'idées, d'attentes qui m’aident à me projeter .

Seulement, je n’ai aucune expérience de prise de vues, ni de preneur de son, quand au montage audio et vidéo, ils ne font pas partie de mes compétences, je ne suis pas non plus journaliste et parler dans un micro me stresse (malgré une mini expérience en Radio sur France Bleu Gard-Lozere.).

Je n’allais pas m’arrêter à ces petits détails. je suis déterminée, je me débrouillerai sur le terrain.


Alors, c’est tout naturellement qu’une collaboration avec ma grande amie Isabelle @Mcamois s’est imposée. En tant que chroniqueuse, elle excelle. Les micros ne lui font pas peur, la radio, les interviews, c’est son « truc ». Elle est faite pour ça.

Nous trouvons dans la foulée la trame et l’essence de nos interviews.

"Un aparté sur l’actualité de nos invités, puis Arles et l’emblématique élégance de

l’Arlésienne* seront nos 2 fils rouge" .


Nous n’avons jusqu’alors aucun jingle aucune bulle sonore et comme par magie, cet automne un jeune couple, Camille Dub (Photographe) et son compagnon Aïdïn Irehgab Studio (ingénieur du son) nous contactent et nous proposent de travailler l'image sonore de nos « Bla-Bla d’Arles ».

j’étais aux anges, tout se mettait en place.


Entre-temps, FRED’ a écrit un bel article sur Laure d’Arles dans un de ces magazines et je fais partie de l’équipe de Mme Presse (Art & Deco) en temps que rédactrice sud-est.

j'en suis extrêmement fière et flattée.

je profite de l'occasion pour remercier le Musée le Reattu, Michel Mialhe "Les Maison d'Arles", L'arlatan, Nord Pinus, la chassagnette, Hôtel du Cloitre... Galerie Regala, Anne Clergue, l'Hôtel SPA du Calandal, Hôtel du forum, cuit-cuit, Moustique Arles, Dou Bouchi et toutes celles et ceux qui ont participé de près ou de loin a la réussite de ce projet.

Grâce à vos encouragements, vos doux messages et malgré le peu de prévisions culturelles en 2020, je vais continuer à chercher et à alimenter cette actualité événementielle qui a l’heure actuelle nous manquent cruellement.


Que l'aventure continue .




* « L’arlésienne d’après Daudet est celle dont on parle mais que l’on ne voit jamais. On évoque sa beauté, son élégance mais elle reste inaccessible …

Nous voilà donc ,parties à la recherche de cette Arlésienne mythique.

Au fil de nos pérégrinations, ce n’est pas une arlésienne que nous avons trouvée mais des Arlésiennes .

En effet, l’Arlésienne est plurielle.

On découvre à chaque fois une allure, un profil, un sens du style inné. Qu’elle soit née à Arles, ou ailleurs, Arles est sa terre mère, sa terre d’attache et elle la porte en elle.

Nous vous invitons à découvrir cette Arlésienne à travers nos différentes rencontres. »



71 vues

INSCRIVREZ-VOUS POUR RECEVOIR TOUTES LES NEWS

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube

© 2019  imaginé par Arles de Vivre

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Pinterest Icône
  • Noir Icône YouTube