Paul de Flers - Un peintre autodidacte


Paul de Flers - Galerie Regala - Credit Photo: Laure d'arles

Paul de Flers est un jeune peintre qui vit a Bruxelles d'une trentaine d’années au parcours déjà très riche. Les expositions à Sienne, Turin, Lisbonne, Paris et aujourd’hui à Arles, ont développé petit à petit les thèmes qui reviennent régulièrement dans ses peintures. Des représentations de catalogue botanique dont les pages seraient harmonieusement associées pour former un seul jardin abondant et utopique qui évoque beaucoup de lieux, mais où aucun ne figure réellement.

Autodidacte, il utilise la peinture avec beaucoup de liberté, variant la quantité d’huile et de térébenthine, improvisant les mélanges, il ouvre les festivités de l’été à la Galerie Régala avec "Affresco", 12, plan de la Cour 13200 Arles.

Nous retrouvons Paul de Flers a la Galerie Régala pour un "Bla-Bla d'Arles", en partenariat avec Soleil FM 96.3 - sur ses ondes jeudi 10 Juin à 12H20.


À écouter (ICI) sur Spotify ou Apple Podcast et Soleil FM.

Collab' @lauredarles X @Mcamois

montage/mixage - @lauredarles

Crédit photo - @lauredarles


Il nous explique que ses toiles représentent des atmosphères vécues ou trois points essentiels font partie de sa personnalité et sont le fil conducteur de son travail : la fresque, la lenteur et l’élégance.



- La fresque : telle qu’on la retrouve de nos jours encore dans le sol d’Arles. Ce qui le touche dans l’idée de la fresque excavée c’est le côtoiement entre des pigments qui ont conservé leur aspect très brillant et d’autres dont l’intensité a été éteinte par le temps.

- La lenteur : Paul de Flers, met entre un et deux mois pour réaliser une grande toile, cherchant à ce que les différentes couches petit à petit se superposent, entrent partiellement dans la forme pour créer ce flou ... Le flou des souvenirs brouillés par le temps, réinterprétés par la mémoire.

- L’élégance : Regarder l’ensemble des tableaux de Paul « exige un penchant pour la répétition (...) une exaltation de ce que l'on ne voit pas, cette même exaltation qui nous pousse dans les tableaux de Paul à célébrer la disparition, prérequis ultime de l'élégance formelle : « L'élégance cesse si on la remarque », elle s'aplatit quand elle devient manifeste.


Le travail de Paul de Flers se retrouvera dans Les Cahiers Regala #2 - Une collection de livre d’art, destinée à présenter le travail et la démarche d’artistes contemporains exposés à la Galerie Regala*.

"Paul de Flers (1988) a installé son atelier successivement en Toscane, dans le Piémont, puis à Lisbonne, avant de partir à Bruxelles, où il réside depuis quelques mois.

Sans doute ces différentes étapes et voyages ont inspiré les nombreuses toiles de paysage du peintre. Elles semblent des catalogues botaniques dont les pages seraient harmonieusement associées pour former un seul jardin abondant et utopique, qui évoque beaucoup de lieux mais n’en figure réellement aucun. L’artiste, au fur et à mesure de ses collaborations avec des galeries (à Sienne, Turin, Lisbonne, Paris) et des espaces publics (musée Santa Maria della Scala, Centro per l’Arte Contemporanea Luigi Pecci, Alliance française de Fortaleza et Institut français de Milan) a développé petit à petit les thèmes qui reviennent régulièrement dans ses peintures : des chiens qui se comportent comme des humains, des humains qui sont figés comme des statues, des architectures qui semblent des paquebots. Ces éléments viennent se poser entre les formes bigarrées des arbres et les lignes d’horizon vaporeuses. Pour l’exposition à la galerie Regala à Arles, Paul continue la recherche qu’il mène sur l’utilisation des pigments initiée il y a quelques années. Étant autodidacte, il utilise la peinture avec beaucoup de liberté, variant la quantité d’huile et de térébenthine, improvisant les mélanges. Il s’est inspiré des fresques arlésiennes dans leurs compositions et leurs couleurs comme contrainte technique et référence iconographique pour ses nouvelles toiles."

(extrait dossier de presse: Galerie Reagala)


Le Cahier Regala#2, Aresco, est consacre au peintre Paul de Flers. Les mots de Vincenzo Estremo et François Giannesini nous dévoilent le jeune artiste et sa peinture. Le cahier est édité à 50O exemplaires dont 30 tirage de tête sont, numérotés et signés accompagés d'une gravure de l'artiste


Galerie Regala : 12, plan de la Cour - 13200 Arles - contact@galerieregala.com

Véronique Pieyre de Mandiargues +33(06)22481816 Florence Reckinger Taddeï +352 621 354 915




Posts récents

Voir tout