La Mercerie - Arles


La Mercerie Arles - Credit Photo: Charlotte Filippin
La Mercerie Arles - Crédit Photo: Charlotte Filippin

"La Mercerie" un nouveau lieu incontournable et hybride vient d’ouvrir ses portes à Arles au numéro 12 de la rue Président Wilson. C’est une boutique éphémère, un espace vierge à s’approprier pour quelques jours ou quelques mois le temps d’un lancement ou d’un événement.

"La Mercerie" est un nom qui rappelle l’histoire de ce commerce car pendant des décennies c’était une maison de «couture» pour les élégantes arlésiennes qui désiraient confectionner leur trousseau. Toutes les pièces nécessaires à la création du costume, de la fine dentelle de Calais, aux taffetas chatoyants, des velours et rubans… jusqu'aux simples boutons de nacre y étaient proposés avec toute la subtilité et délicatesse de Mme Maryse Mincarelli, la précédente propriétaire.

Le peintre provençal Antoine Raspal avec «ces ateliers de couture » pourrait illustrer ce que cette mercerie a représenté aux yeux des arlésiens pendant des années.

Aujourd’hui c’est son fils Christophe, avec sa femme Julia qui ont modernisé et modifié l’activité de cette adresse mythique arlésienne. Elle accueillera désormais des lancements d’évènements, de magazines, de shooting de mode, bijoux, déco.... L’emplacement en plein centre-ville est idéal car il bénéficie d’une grande visibilité. Il se trouve à proximité du Museon Arlaten et de la fondation Van Gogh.



  • Comment vous est venue l’idée de faire une boutique éphémère à Arles ?

Nous voyageons beaucoup avec notre travail (Julia est agent de photographe et Christophe agent immobilier). Nous avions remarqué à Paris et à Copenhague des pop-up qui se tenaient dans des boutiques déjà existantes. Arles est une ville qui évolue beaucoup en ce moment au niveau artistique avec de plus en plus de galeries et les fondations Luma et Lee Ufan. Nous avons imaginé qu’une maison entière à louer pourrait intéresser des artistes et donner l’envie de créer des événements ponctuels.


  • Combien de temps, les exposants pourront-ils louer cette boutique éphémère?

Les exposants pourront rester d’une semaine à une paire de mois maximum. Nous voulons apporter de la diversité du changement et un roulement au grès des saisons et des opportunités.


  • Comment se sont passés les travaux ?

Nous avons confié le chantier à l’entrepreneur Jules Maisonneuve qui a fait un travail formidable. Tout le mobilier du rez-de-chaussée a été enlevé sauf un grand meuble à tiroir (typique des merceries) que nous avons mis sur roulettes pour en faciliter le déplacement. Il sera très utile pour les exposants. En retirant les moquettes du 1er et 2eme étage, nous avons découvert un magnifique sol de tomettes que nous avons conservé, nous avons aussi gardé les moulures et les cheminées d’origines pour maintenir l’esprit du lieu.


  • De combien de pièces et d’étages les exposants pourront disposer ?

Aujourd’hui, il est possible d’exposer dans l’ancienne boutique du rez-de-chaussée jusqu’au 1er étage, ce premier niveau est desservi par une belle montée d’escalier en fer forgé d’époque. Au 2eme et dernier étage nous avons créé un studio avec toutes les commodités pour accueillir les exposants s’ils le désirent durant leur séjour arlésien.


  • Qui seront les premiers à exposer dans les lieux ?

Nous aimerions que ce lieu apporte une touche nouvelle avec différents exposants toute l’année et c’est l’éditeur «A Week Abroad» un média indépendant et engagé pour un tourisme durable qui sera le premier à investir la boutique éphémère, pour le lancement de leur dernier livre de voyage «spécial Arles». Ils nous y feront découvrir leurs lieux favoris, les rencontres de celles et ceux qui font rayonner la ville et la région…du 31 mai au 5 juin. Suivra « Baiser d’Arles » la marque unisexe de coton 100% bio d’une jeune Arlésienne, puis les Rencontres photo avec les artistes photographes….


Un bel été s’annonce à Arles…


https://lamerceriearles.com/


Crédit Photo: Charlotte Filippin



Posts récents

Voir tout