Carol Ann & Patrick de Carolis - Bianca, l'âme damnée des Médicis




Avant de se lancer dans l'aventure municipale arlésienne, Patrick de Carolis a co-écrit avec son épouse Carol Ann Hartpence un roman historique sur la vie de la belle vénitienne, Bianca Capello : "BIANCA l’âme damnée des Médicis" paru aux Éditions de l'Observatoire .



Le couple d'écrivain nous reçois pour un "Bla-Bla d'Arles" en partenariat avec Soleil FM* À écouter (ICI ) sur SPOTIFY ou Apple podcast

Collab' @Lauredarles X @Mcamois

Réalisation: @Laured'arles


Le récit débute à Venise en 1563 et se poursuit à Florence avec le tumultueux et romanesque destin de l’audacieuse et fougueuse Bianca de Médicis. une femme libre, qui a su braver les interdits de son époque. Elle fut la maîtresse et la favorite de Francesco 1er, son amour de jeunesse.

Au fil des pages, nous sommes plongés dans les luxueux palais florentin au cœur de l’Italie du XVIe siècle. Mais les intrigues, les assassinats, les empoisonnements, les luttes de pouvoir fratricides font rage à la cour et particulièrement chez les Médicis, qualifiés de famille sanguinaire.

Bianca sera pareillement admirée pour sa beauté et son éducation, que crainte et détestée. Cette femme amoureuse, cultivé, indépendante, volontaire et opiniâtre, défiera les époques par sa combativité et son ambition. L'emprise qu'elle exercera sur le grand-duc de Toscane lui vaudra le surnom de "putain vénitienne".

Celui-ci la protégera, la couvrira de cadeaux, lui offrira le pouvoir et l’assise dont elle avait toujours rêvé et l’épousa le 5 juin 1578 face à la toute-puissance du clan Médicis.

Outragés par cette union, ils la dépeindront comme une intrigante volage et sans scrupules, qu'ils surnommeront "l’exécrable favorite », useront mille stratagèmes pour séparer les deux amants, faisant courir les pires ragots et calomnies à son égard et sur sa descendance...

Dix ans plus tard, alors que rien ne semble pouvoir tourmenter leur bonheur, Francesco et Bianca s’éteignent à quelques heures d’intervalle dans le palazzo de Poggio à Caiano, après un somptueux banquet donné en l’honneur du frère cadet Ferdinand, "frère ennemi" du grand-duc et de son épouse. Très vite, la rumeur d’un empoisonnement à l’arsenic enflamme les cours italiennes, et bientôt la bruit se répand que le corps de Bianca aurait été vulgairement jeté dans la fosse commune par le cardinal.


Quel mal a pu s’abattre sur les souverains ? Malaria ou empoisonnement ? Ces décès troublants restent une énigme toujours controversée à l’heure actuelle. Pourquoi Bianca suscitait-elle cette rage chez les Médicis ?


Carol Ann et Patrick, remontent des siècles d’histoire et réécrivent le destin incroyable de celle qui fut vilipendée et sacrifiée par cette fratrie médicéenne cruelle, avide de puissance et d’argent. À travers leur plume, Bianca de Médicis revient à la vie et se révèle une héroïne à la modernité frappante et fascinante : une jeune femme libre et affranchie de la morale étouffante de l’époque, mais aussi une amoureuse passionnée et une figure autant ensorcelante qu’inspirante.

Éditions de l'Observatoire



Posts récents

Voir tout