Le Palais de Luppé - La villa Médicis d'Arles .


Palais de Lupée Arles - Crédit Photo: Charlotte Filippin
Palais de Lupée Arles - Crédit Photo: Charlotte Filippin

Les arlésiens connaissent tous sans le savoir des sculptures de l'artiste Gaston de Luppé car il a réalisé le monument aux morts sur le boulevard des Lices et les 2 statues face au square dans le jardin d’été chef-d ’œuvres aux corps courbés.



Alors voici, son histoire ...... Le jeune vicomte, Gaston de Luppé arrive à Arles en 1900 et après les beaux-arts de Toulouse, il y achète en 1905, un Hôtel particulier du XVIIe en ruine ayant appartenu à une très ancienne famille arlésienne ; les Romieu (qui avaient déjà l’habitude d’ouvrir leur maison aux artistes et d’y donner des réceptions grandioses) ... 

De nos jours il ne reste que peu de choses de l’hôtel initial du XVIIe siècle. il faut le reconstruire et l'agrandir car, situé rue Diderot, il tourne le dos aux arènes


Cette rénovation longue et pharaonique, fut exécutée d'après les dessins architecturaux de deux artistes et amis, le marseillais Jean-Amédée Gibert, prix de Rome, et le propriétaire et sculpteur Gaston de Luppé, un homme érudit, passionné par la renaissance italienne, tous deux adeptes du mouvement artistique néo-florentin.


C’est à ce dernier que l’on doit la grande façade à bossages, élevée sur trois niveaux, où s’ouvre 3 fenêtres de forme gothico-arabe, surmontée d’une loggia dont le toit est soutenu par des colonnes lisses à chapiteaux composites, visible encore aujourd'hui, face à la tour ouest des arènes et dont les travaux s’achevèrent en 1920.


Les influences et collaborations entre ces deux hommes donneront à cet hôtel particulier son allure et son style de Palais Florentin.


Dans cette fastueuse demeure, Gaston de Luppé installa son atelier de sculpture, avec son épouse Elisabeth de Caumont La Force qui était artiste peintre, ils y reçurent de nombreux artistes comme Victor Segoffin, Jean-Amédée Gibert, Marcel Dyf, Léo Lelée, et des personnalités Arlésiennes comme Mistral et Folco de Baroncelli et tant d'autres... Ils firent de ce Palais de Luppé, "la villa Médicis d'Arles"!


Cette maison qui resta marquée du sceau des beaux-arts avec la présence durant une trentaine d'années de la Fondation Vincent Van Gogh d’Arles, avant que celle-ci ne déménage et s’installe Rue du Docteur-Fanton puis par les rencontres de la photographie depuis plus de dix ans.


Peut-être faites-vous partie de ces Arlésiens qui sont intrigués par cette étonnante maison, ainsi que ses imposantes grilles en fer forgé qui portent les armoiries de la famille de Luppé, rue Diderot ? 

Vous serez alors passionné par notre podcast, car nous avons rencontré pour un "Bla-Bla d'Arles" artistique, culturel, et historique, le producteur Franco-Luxembourgeois Loup-Sanche, le petit fils de Gaston de Luppé. Il nous conte avec passion l’histoire de cette grande et très ancienne famille... de son père jean-Bertrand peintre et son arrière-arrière-grand-père le Duc de Rivière, ambassadeur à Constantinople, acheteur de la Vénus de Milo, qu’il offrît à louis XVIII, qui à son tour la donna au Louvre ...


Un podcast en partenariat avec Soleil FM, à écouté (ICI) sur Spotify Apple podcast et sur Soleil FM 96.3 jeudi 29 juillet à 12h20.

Collab' @Lauredarles X @Mcamois

Mixage & Montage: @Laured'arles

Crédit Photo: @charlotteFilippin


Le petit-fils du sculpteur et son épouse ouvriront une partie du bâtiment à la visite durant l'été 2021. Nous pourrons notamment y admirer les étonnantes fresques de la salle à manger, découvrir une partie des collections de leur aïeul, ainsi que 2 artistes contemporains. Des œuvres monumentales d'une jeune illustratrice Lucille Clerc qui commence à se faire une place sur la scène internationale et de l’élégant styliste Gildas Pennec, créateur de la marque de prêt-à-porter haut de gamme Margaret & Moi ; collection, qu’il a installé dans le petit atelier qui donne sur la rue des Arènes.


Palais de Luppé - ARLES






Posts récents

Voir tout